Littérature

Idéologie du progrès

Dzie panine dzieci?
Dzie panina ziemia?
Panine krowy? Świni? Kury?
Panina rzeka, panina chata,
panine drzewo?
Dzie?

Ce qui m’a toujours hanté c’est l’image de ce mec de mon village, un type qui était parti gagner son pain en Italie et au bout de plusieurs années de trime, d’après ce qu’on en racontait, s’était rentré avec comme unique patrimoine une brosse à dents. L’image de ce gars, sa pauvre brosse à dents à la main, de retour chez lui, désabusé, s’était tellement bien ancrée quelque part au fin fonds de ma tête que quand je pense à mon parcours à moi, elle resurgit à chaque fois. Une hantise de ne rien…quoi ? accumuler ? réussir ? C’est ma grand-mère, et surtout ma mère qui me dit souvent, mais rentre, qu’est-ce qui te retient là-bas ? Pourvu que tu rentres pas comme l’autre avec sa brosse à dents ! Parfois j’ai envie de rentrer au pays comme lui, prendre juste une brosse à dents. Pour faire chier… Enfin, bref. Remarquez c’est à la mode en ce moment, le minimalisme. Continue reading

Standard
Littérature

Malpertuis – pocztówka z innego języka

Zapomniane zjawisko literackie

Królestwo Belgii nie wydaje się być krajem szczególnie odległym kulturowo czy geograficznie, a jednak są tam zjawiska literackie wyjątkowo wartościowe a nigdy nieprzeniesione na grunt polski.
Kilka lat temu Łukasz Orbitowski pisał na swoim blogu o filmie pod tytułem Malpertuis. Pisał on, że film jest « poskręcany jak szwedzki komisariat ». Rozbawiło mnie to niezmiernie, bo nie znałem takiego wyrażenia. Malpertuis to horror z 1971 belgijskiego reżysera Harry’ego Kümela. Film może i jest poskręcany, ale jest on przede wszystkim adaptacją powieści. Myślę, że nie sposób zrozumieć tego dzieła, nominowanego zresztą do złotej palmy na festiwalu w Cannes, bez uprzedniej lektury książki, bez znajomości samego autora powieści, dwujęzycznego (!) flamandzkiego pisarza nazwiskiem Raymond De Kremer, i bez minimalnej wiedzy o sytuacji językowej Belgii. Fakt, że Pan Orbitowski zna ten film świadczy o jego rozległych horyzontach, tym bardziej że o ile mi wiadomo nie ma polskiej wersji filmu, chociażby w formie napisów. Fakt że powieść w języku polskim jeszcze nie istnieje świadczy natomiast o trudnościach, jakie napotyka literatura przy próbie przekraczania granic kulturowych.
Continue reading

Standard
carnet de voyage

Une preuve de résistance

boulangêrie_web

À Saint-Maixent dans les Deux-Sèvres, mon département préféré après le 97, une boulangerie familiale a été emportée par la crise.

Mais l’accent circonflexe qui pendouille de guingois sur ce qui, jadis, était son enseigne prouve que, d’outre-tombe, l’établissement a trouvé matière à résister au moins à la récente réforme de l’orthographe.

 

Standard
Idées de débats

La Mythologie [française]

Lors d’une récente et fortuite conversation de comptoir, on a réagi avec humour à mes origines :

– Ah, tiens, j’ai un pote qui est resté dix ans avec une polonaise. Elle était complètement barrée, cette meuf ! Quand on lui a montré une émission sur un festival de fanfares à Paris, elle s’est mise à crier au blasphème. C’est vrai que les mecs de la fanfare s’étaient déguisés en Jean Paul II et Jésus Christ distribuant des pains bénis, mais nous ça nous faisait rire, et elle, c’était vraiment violent, sa réaction… Mais vous êtes très croyants, non ?
Continue reading

Standard
Idées de débats

La faim dans le monde ?

Ticket d'entrée à la conférence de Marc Dufumier au CGR de Niort

Ticket d’entrée à la conférence de Marc Dufumier au CGR de Niort

Pourquoi dans certaines parties du globe les gens souffrent-ils de la faim ? Paraît-il que c’est surtout le cas en Afrique centrale, en Afghanistan, en Mongolie, en Bolivie, au Pérou, à Haïti, au Nicaragua, au Guatemala. Cette question m’a déjà effleuré l’esprit quelques fois, mais n’ayant pas les moyens de sauver le monde, je n’ai pas recherché plus que ça la réponse. En plus, ça m’avait l’air d’être une fatalité. Et puis, un jour, plus précisément le 24 septembre, la réponse vint, toute seule. Mes rabatteurs m’avaient indiqué l’intervention d’un certain Marc Dufumier, chercheur agronome. Continue reading

Standard
Idées de débats

Film « Nasza trucizna powszednia »

4 marca miałem okazję uczestniczyć w przedpremierowym pokazie filmu „Notre poison quotidien” (Nasza trucizna powszednia) autorstwa Marie-Monique Robin. Projekcja miała miejsce w miasteczku Chatillon-sur-Thouet przy Parthenay (Deux-Sèvres). Autorka słynnego filmu „Świat według Monsanto” trudniąca się dziennikarstwem śledczym porusza w swoim ostatnim dokumencie kwestię różnych substancji chemicznych, którymi wypełnione jest nasze pożywienie. Continue reading

Standard
Idées de débats

Le documentaire « Notre poison quotidien »

Le 4 mars j’ai pu assister à Chatillon-sur-Thouet (79) à l’avant-première du film «Notre poison quotidien» réalisé par Marie-Monique Robin. Cette journaliste d’investigation, auteur du fameux « Monde selon Monsanto », soulève dans son dernier documentaire le problème des produits chimiques dont regorge notre alimentation. Continue reading

Standard